[Série] Ma trousse de secours émotionnelle

Les petits pas…

Dans cet article, je vous annonce la série des cinq articles que je vais publier prochainement. Mon objectif est de vous donner des astuces pour dépasser les vagues excessives des 5 émotions :

  • la colère
  • la tristesse
  • la peur
  • la déception
  • le regret

En effet, ces cinq émotions sont humaines. Mais, elles sont dérangeantes, si elles s’installent un peu plus longtemps que prévu dans le corps, l’âme et le coeur. Elles peuvent influencer les réactions et générer des dégâts, interpersonnels et/ou intrapersonnels.

Qui peut confirmer qu’il ne s’est jamais trouvé piégé dans une vague démesurée de l’une de ces émotions? Qui ne s’est jamais senti submergé par une extrême tempête émotionnelle de colère, peur, tristesse, déception ou regret?

Cependant, je ne vous promets pas la pilule magique qui va stopper ces vagues émotionnelles d’un coup. En effet, je vais vous proposer des astuces que j’ai testé moi-même ou qui ont aidé au moins un de mes clients.

De toute manière, je crois profondément que le changement ne s’opère pas du jour au lendemain. Par conséquent, il est inutile de se stresser à vouloir des résultats tout de suite. Je vous invite à rechercher les changements à petit pas, et à évaluer les progrès selon une fréquence prédéfinie.

 

L’anatomie des émotions

Tout d’abord, on oublie souvent que le corps humain est une machine très complexe qui dispose d’au moins soixante mille milliards de cellules. Chaque cellule est une mini usine qui peut fabriquer en permanence 30 000 produits différents, de la molécule la plus simple à la molécule la plus complexe. Sans que nous n’y portions aucune attention, des centaines de millions de réactions chimiques ont lieu en permanence dans notre corps.

Ensuite, quand un être humain ressent une émotion, cela signifie que tout un système a déjà été déclenché bien avant de se rendre compte de l’émotion en question. Ressentir une émotion est une conséquence à un processus déclenché par la réception d’une information. De plus, cette information subit un traitement, qui peut subir une distorsion cognitive. Les pensées associées sont donc produits et déclenchent l’émotion. (Le terme distorsion cognitive a été introduit par le psychiatre Aaron T. Beck (1967). Il désigne des façons de traiter l’information qui résultent en erreurs de pensée prévisibles et qui ont souvent pour conséquence d’entretenir des pensées et des émotions négatives.)

Puis, différents niveaux interagissent dans ce processus de traitement d’information : le système de croyances, les souvenirs, les aspects de la personnalité, les sensations physiques ou mentales et encore d’autres éléments composent et paramètrent ce mécanisme. En prendre conscience, offre un avantage d’avoir le choix de provoquer l’occasion de procéder au changement. Modifier une seule composante peut avoir des impacts sur tout le mécanisme. Par conséquence, le processus peut générer un résultat différent (Pensée/Emotion/Comportement/Tendances à l’action).

Enfin, les astuces qu’on va vous proposer dans les prochains articles peuvent agir sur ce mécanisme. L’objectif va être de détourner l’attention du mécanisme pour sortir plus rapidement de l’état émotionnel négatif. (De colère, tristesse, peur, déception ou regret.)

 

Le champ lexical de l’émotion

La colère

  • Colérique, rage, fureur, agressif, contrarié, mauvaise humeur, haine, déconcerté, fâché, mécontent, irritabilité, furieux, grincheux, furibard, hostile, désagréable, outré,vengence, agacé, en boule, mépris, furieux, grognon, irritable, plein de ressentiment, déni, violence, susceptible, dégoût, crise, menace, impulsion, frustration, rancune…

La tristesse

  • Coeur brisé, mal, désespéré, déprimé, éperdu, peiné, abattu, sombre, découragé, affligé, accablé, inconsolable, malheureux, mélancolique, brisé, au bord des larmes, chagrin, amertume, décourageant, terne, douloureux, mélancolie, peine, chagrin, déchirant, accablé, pessimiste, désespoir, souffrance, déchirement, déplaisir, amertume…

La peur

  • Phobique, crainte, anxiété, trouille, angoisse, menace, panique, terreur, trac, frousse, hanté, effrayé, paralysie, irrationnelle, cauchemard, insécurité, épouvante, frisson, fuir, solitude, flipper, hésitation, hallucination, trembler, agitation, alarme, stimulus, irraisonnable, évitement, prudence, peur de la peur, repli sur soi, inactivité…

Le regret

  • Nostalgie, honte, amertume, perte, malheureux, chagrin que cause la perte, mécontentement , déprimé, déplaisir, remords, se ronger, honte, culpabilité, humiliation, explication, abjection, repentir, attrition, déception, déplaisir, doléance, mélancolie, lamentation, contrition, excuses, deshonneur, plainte, doléance, erreur, décision…

La déception

  • Attente, déconfit, mécontentement, découragé, abattu, désabusé, démoralisé, désenchanté, consterné, découragement, contrarié, écoeuré, amertume, désespoir, ennui, illusion, trahison, injustice, échec, frustration, désappointement, crève-cœur, stupéfication, déconvenue, rancoeur, amer, tristesse, souci, agacement…

 

Je vous invite à consulter les articles suivants qui sont en lien avec ce sujet :

1 [Série] Ma trousse de secours émotionelle – La Colère
2 [Série] Ma trousse de secours émotionelle – La Peur
3 [Série] Ma trousse de secours émotionelle – La Tristesse
4 [Série] Ma trousse de secours émotionelle – Le regret
5 [Série] Ma trousse de secours émotionelle – La Déception

Je vous invite à approfondir le sujet en lisant ces livres :

L’intelligence émotionnelle
La thérapie cognitive et les troubles émotionnels
Partager l'article :

Laisser un commentaire