Des moments de présence à soi

Une partie de la vie se passe à désirer l’avenir, et l’autre à regretter le passé.

Gabriel Girard

Présent à son présent?

Nous passons notre présent à exécuter des actions qui sont en lien avec notre passé ou notre futur, à vivre des émotions qui sont le résultat de ce que nous avons déjà vécu dans le passé, ou bien à préparer notre futur.

Quel qu’il soit, heureux ou malheureux, le passé est toujours un espace dans lequel on se reconnaît, une zone de confort avec des frontières qu’on connaît très bien. Et il envahit souvent notre présent, avec des pensées liées aux souvenirs. Les souvenirs sont des éléments de mémoire qui déclenchent en nous des émotions qui nous bloquent dans ce passé, ou qui nous projettent dans le futur. Le futur n’est pas encore une réalité. Le créer, le préparer, le rêver ou le craindre est un automatisme inscrit dans nos gènes pour servir la continuité.

Certainement, avancer dans la vie est indispensable. Nier et effacer de notre mémoire nos expériences passées est juste impossible. On peut penser avoir oublié une expérience. Sauf que toutes nos expériences impactent d’une façon ou d’une autre, consciemment ou inconsciemment nos programmes automatiques internes, notre système de croyances et notre modèle du monde.

Par exemple, on ne se souvient pas du nombre de fois où on est tombé en apprenant à jouer au vélo quand on était enfant. Mais, cela a été indispensable pour qu’on puisse maîtriser le vélo et développer certains réflexes.

Vivre le moment présent, un cadeau à notre être!

Sortir du monde du “faire” et du “avoir” pour plonger dans l’océan du “être” est le meilleur des cadeaux qu’on peut s’offrir à soi-même. Pouvoir se détacher de cette dualité passé / futur pour plonger pleinement dans le présent est une étape indispensable pour reconnaître qu’on est assez, ici et maintenant, quoi qu’il arrive.

Par ailleurs, vous l’avez probablement testé lors d’une chanson qui a fait vibrer votre être, ou lors d’un moment d’admiration d’un paysage ou même lors d’un bon moment de relaxation.

S’offrir quelques minutes de présence à soi de façon quotidienne aide à développer l’aptitude à pouvoir se détacher rapidement d’un état interne qui ne nous honore pas, pour replonger dans un nouvel état choisi en pleine conscience. En fait, la pratique quotidienne permet d’atteindre cet état de plus en plus rapidement, quand on en a besoin.

Quoi de mieux que de pouvoir choisir son état interne qui est au service de ce qui est le plus important pour soi?

Ne demeure pas dans le passé, ne rêve pas du futur, concentre ton esprit sur le moment présent.

Bouddha

Des moments de présence à soi, comment ?

Une étude scientifique a démontré que 60 000 pensées naissent et disparaissent dans notre cerveau chaque jour. Trouver, donc, un ou plusieurs moments dans la journée pour autoriser son cerveau à faire une pause est un énorme geste de bienveillance envers soi.

Et nous, humains, sommes tous capable de connaître un moment de vraie présence grâce à une concentration particulière obtenue au moyen d’outils tel que la méditation ou les exercices de respirations. Il est conseillé de s’isoler pour mieux profiter d’un exercice de concentration, de trouver sa position confortable. (Le plus souvent, assis le dos bien droit.) Il est aussi conseillé de fermer les yeux pour tourner son regard vers soi-même et de décroiser les jambes. Poser les mains sur le ventre ou le cœur aide à mieux sentir le va et vient de sa respiration. Et surtout ne forcez pas votre respiration!

La méditation

C’est une pratique qui se repose sur l’état de présence, visant à produire la paix intérieure, l’apaisement progressif du mental ou même une simple relaxation. La méditation consiste à entraîner son esprit à focaliser son attention sur ses sensations, sur le moment présent, puis à apprendre peu à peu à les réguler. Le but étant de ne pas se laisser distraire. Or, en réalité… c’est très difficile, voire presque impossible quand on débute! L’esprit se détache sans cesse de l’objet de son attention pour vagabonder. Penser à un e-mail auquel on a oublié de répondre, le bruit d’une voiture qui passe dans la rue, un besoin d’éternuement qui se fait sentir et hop!

Ainsi, tout l’exercice de la méditation consiste à prendre conscience de ce vagabondage et à ramener son attention à nouveau, au moment présent.

Les exercices de respiration

En ce qui concerne les exercices de respiration, plusieurs types sont proposés par les professionnels. Nous avons sélectionné deux exercices à vous présenter dans cet article :

  • La cohérence cardiaque

    • C’est quoi : Une respiration rythmée.

    • Pourquoi : Équilibrer ses émotions et réguler son stress

    • Comment : Commencez par respirer lentement et profondément. Ensuite, alternez l’inspiration lente par le nez pendant 5 secondes, puis l’expiration lente par la bouche pendant 5 secondes. Essayez de porter son attention sur la région du cœur en imaginant que l’on respire à travers lui. Faites cet exercice pendant 5 minutes au moins.

    • Les effets de cette respiration sur le corps physique : contrôler la respiration et la variabilité des battements du cœur, réguler le système nerveux autonome (notre pilote automatique), réduire l’intensité des effets du stress sur notre organisme et augmenter notre système de défense immunitaire.

  • La respiration abdominale (ou diaphragmatique)

    • C’est quoi : Une respiration ventrale. (On ne respire que par les poumons en circuit fermé, l’air ne passe pas dans le ventre. En effet, elle est appelée ainsi parce qu’on remplit le bas des poumons en premier. Ceci génère une pression sur les organes qui sont en dessous du diaphragme. Cette pression produit cet aspect de ventre gonflé)

    • Objectif : Travailler sur l’angoisse et la fatigue

    • Comment : Inspirez par le nez en envoyant l’air vers le bas des poumons d’abord, puis la partie médiane et enfin le haut des poumons. Bloquez l’air dans les poumons pendant 3 à 10 secondes. Ensuite, expirez lentement par la bouche en rentrant le ventre. Tout en ayant la bouche fermée, gardez les poumons vides pendant 3 à 10 secondes. (Plus longue est l’expiration, meilleure sera la détente.) Faites cet exercice pendant 5 à 10 minutes.

    • Les effets de cette respiration sur le corps physique : relaxer le corps, soulager la fatigue et favoriser la détente neuromusculaire.

Je vous invite à approfondir le sujet en lisant ces livres :

“Être vraiment là” : La Pleine Présence avec vos cinq sens
Le sentiment de vide intérieur : être présent à soi-même
Le pouvoir du moment présent
Partager l'article :
  •  
    3
    Partages
  •  
  • 3
  •  

Laisser un commentaire